Archive | Philippines Flux RSS de cette section

Panglao Island et Bohol

Panglao Island est situee au sud de l’ile de Bohol et les deux iles sont reliees par un pont.

Comme d’habitude nous venons ici dans l’idee de plonger, mais pas que!

Florence nous a parle des Chocolote Hills, Pauline nous a vendu du reve avec Virgin Island, et il semblerait que l’on puisse voir des dauphins.

Tout ca suffisait pour nous attirer!

On se prepare a faire 2 plongees sur l’ile de Balicasag. Il semblerait que se soit le plus beau spot du coin.

Sur la 1ere plongee nous ne sommes pas franchement conquis mais la deuxieme aura ete juste geniale! On s en est mis pleins les yeux. D’ailleurs nous ne ferons pas de montage sur cet article car la video de Roxane est presque entierement realisee avec les plongees effectuees ici.

On reviendra d’ailleurs sur cette petite ile en bateau pour faire du snorkelling cette fois-ci. C’est juste le paradis des tortues. Plus d’une dizaine en tout quel regal! On ne sait plus ou donner de la tete. Certaines nous ignorent royalement et cela nous laisse quantite de temps pour les admirer. Je pense que nous sommes restes bien 2 heures a les regarder sous toutes les coutures.

Image de prévisualisation YouTube

La journee ou nous sommes alles voir les dauphins a egalement ete au top! Bon le petit bemol c’est qu’il faut se lever a 5h du matin car les dauphins sont la tres tot pour chasser leur petit dejeuner. Et ils sont presents en masse!! On voit quantite de dauphins jaillir hors de l’eau c’est un super spectacle.

DSC00705 DSC00733 DSC00739

Une fois n’est pas coutume avec Je nous sommes seuls sur notre bateau. On peut donc s’etendre de tout notre long a l’avant de notre bangka et c’est alors qu’un dauphin decide de s’amuser avec notre bateau.

DSC00718

Il passe un coup a droite, un coup a gauche, fait des bonds, on se regale! Je suis comme une gamine a hurler d’une petite voix stridente… Pauvre Je!

DSC00707 DSC00711

Il n’est pas possible de se baigner avec eux car ils sont sauvages, mais cela reste une experience inoubliable.

Notre boatman nous a ensuite emmene sur l’ile de Virgin Island, recommandee par poulet.

DSC00746 DSC00750

DSC00762 DSC00787 DSC00753

DSC00785

Effectivement ca vend du reve! Un banc de sable, de l’eau clair, etc. On y est bien! En revanche, des qu’on rentre un peu plus dans les terres, c’est sale.. Pleins de plastique partout. Dommage! Mais ca ne nous empeche pas de profiter.

Enfin nous avons profite de notre sejour a Panglao pour aller sur l’ile de Bohol admirer le Tersier, ce drole d’animal aux yeux si gros compares au reste de son corps.

DSC00642 DSC00682 DSC00654 DSC00664

Assez chouette, mais on ne s’attarde pas car on veut aussi aller voir les Chocolate Hills! Bon et bien grosse deception. On n’a pas aime. 6 pauvres collines plantees devant nous avec rien d’extraordinaire autour. D’apres le Lonely Planet c’est LE truc a faire aux Philippines (avec les terrasses au nord de Luzon). Bon et bien ca nous a conforte dans l’idee que le Lonely, faut quand meme pas le prendre trop au serieux..

DSC00689 DSC00691

DSC00695

Bon tant pis, et puis tout n’est pas a jeter dans cette journee, on a croise de supers paysages en scooter.

DSC00704

On s’est meme pris un enorme orage alors qu on roulait, on a creve, on a pete la chaine du scooter, et notre loueur nous a traine au poste de police mecontent que nous lui ayons casse la fameuse chaine. Journee au top quoi!

Heureusement ca ne ternira pas notre image des Philippines, pays que nous avons adore (en dehors de la bouffe que nous avons trouve horrible a moins d’aller dans des restos pour touristes) et dans lequel nous esperons revenir le plus vite possible.

Mais voila il est deja temps de rejoindre Cebu city pour prendre un avion pour le Vietnam.

Snif Snif….

 

 

3 commentaires

Oslob et le requin baleine

Ici les gens ne s’arrêtent que pour nager avec les requins baleines. On ne sait d’ailleurs pas si Oslob a d’autres intérêts car nous-même n’y venons que pour ça !

On arrive donc un soir, on réserve pour le lendemain matin, et l’aprem même on se dirigera sur Panglao Island, à Bohol.

On avait déjà eu l’occasion de croiser ces incroyables poissons lors de notre passage à Donsol, et on n’a pas pu résister à l’envie de les revoir une dernière fois avant de quitter les Philippines. Surtout qu’ici, l’eau est transparente ! Bon du coup eau transparente signifie qu’il n’y pas de plancton, nourriture de ces énormes poissons. Ils ne sont là que parce qu’ils sont nourris.. C’est mal, on n’est pas très fiers on doit bien le reconnaître, mais qu’est-ce qu’on a kiffé !

G0011256 G0011242 G0011183

L’interaction ne dure que 30 à 45 minutes mais c’est amplement suffisant tant il y en a de partout ! Ils passent à 1 mètres de nous et nous ignorent complètement. On ne sait plus où donner de la tête !

Image de prévisualisation YouTube

Le temps passe à une vitesse folle et déjà il est temps pour nous de se rendre à Panglao Island.

Mais quel spectacle !

0 Commentaires

Moalboal

Nous sommes arrivés ici dans l’optique de faire un peu de plongée, pour changer.

Après avoir fait le tour de plusieurs centres, on a compris que l’attraction phare ici, ce sont les bancs de sardines. Il semblerait que cela soit magnifique.

Mais comme nous arrivons en fin de parcours aux Philippines, le budget n’est plus aussi frais ! Bon on hésite beaucoup et puis finalement, un des centres de plongée va finir par nous lâcher que si on se baigne à marée basse, alors il est tout à fait possible d’observer les sardines en faisant simplement du snorkelling.

Et oui il y a tombant à environ 50 mètres de la plage où elles se promènent et du coup à marée basse ce tombant n’est plus qu’à 2 ou 3 mètres de profondeur.

Ni une ni deux, avec Jé on enfile masque tuba et palmes et nous voici en direction du fameux tombant. Et boum ça scintille par-ci par-là ! On voit les fameux bancs longer le mur et changer de direction à une vitesse folle, créant par la même occasion de superbes reflets ! C’est un très beau spectacle, mais qui sans aucun doute rend encore mieux en plongée.

Bon on se dit que malgré tout nous les avons vu donc on ne plongera pas cette fois-ci.

Dans les environs de Moalboal, il y a des chutes d’eau avec des piscines naturelles. On décide de louer un scooter et d’aller y faire un petit tour. On espère que ça vaudra un peu plus le coup qu’à Port Barton.

Et effectivement ça valait le coup !

DSC00560 DSC00621 DSC00568 DSC00622

DSC00584 DSC00579

On s’est éclaté, et cette journée a été égayé par notre rencontre avec Onyx, un jeune du coin qui nous a trimballés partout et a montré à Jé tous les endroits où il est possible de sauter dans l’eau sans toucher le fond.

DSC00575 DSC00616

Une super journée.

Image de prévisualisation YouTube

Enfin de Moalboal nous sommes allés sur une plage supposée être magnifique. Bon magnifique est un peu exagéré à notre gout, mais on y a vu pleins de tortues donc avec Jé ça suffit à notre bonheur !

On est désormais impatients de se rendre à Oslob pour nager avec les requins baleines, une fois de plus !

0 Commentaires

Malapascua Island et le Thresher Shark

On attendait cette étape avec impatience !

Et oui Malapascua nous y venons exclusivement pour la plongée sous-marine. C’est une toute petite île au nord de Cébu. On peut y faire le tour à pied en moins de 2 heures.

On arrive et on se trouve un resort tout neuf, même pas fini à dire vrai. Du coup les prix sont cassés et on a une super chambre pour 8€ ! Grand, neuf, confort, climatisation, terrasse, etc. Immense piscine et plage privée.

Des bourgeois !

Malapascua est une île si petite que le confort moderne n’est pas vraiment au top. Oui l’eau courante est salée ! Se brosser les dents à l’eau de mer, c’est quand même spécial. Pareil pour la douche.

Mais on s’en fiche royalement, nous on veut plonger avec les Thresher Shark (requins renards). Et pour ça on est prêt à tout, même à se lever à 4h du mat’ pour être à 5h30 dans l’eau avec eux.

DSC00503 DSC00511 DSC00551

Ben je n’ai jamais été aussi ravie de me lever si tôt !

Une super bonne montée d’adrénaline !

Il faut dire que la journée commence bien. Personne d’autres que Jé et moi sur le bateau. Nous serons donc juste tous les deux avec le Divemaster sous l’eau. Ensuite en arrivant sur le site de plongée à 5h15, pendant que nous nous équipions sur le bateau, un Thresher Shark a fait un bon de plus d’un mètre hors de l’eau !

DSC00518

Et bien ça fait monter la pression ! Tu te dis, ok ils sont biens là, et ils sont bien vivants !

Pfiouuu, j’avais le trouillomètre à zéro en vidant mon gilet stabilisateur a la surface… (comprendre : vider l’air de son gilet pour s’aider à couler). Une fois arrivés à la station de nettoyage (des petits poissons nettoient la peau des requins) quelques 25/30 mètres plus bas, on n’a pas le temps de dire ouf qu’on aperçoit notre premier requin ! Wouaa le cœur s’emballe, et les yeux n’y croient pas !

DCIM102GOPRO DCIM102GOPRO

Notre Divemaster lui n’est pas satisfait et nous demande de le suivre afin d’en voir de plus près. Et bien nous les avons vus de près, trop près même à mon gout ! Le plus proche est passé à seulement 2 mètres de moi et j’ai vraiment eu du mal à contrôler mon rythme cardiaque et ma respiration ! Il a bien fallu que j’essaie car à ce rythme-là, j’allais consommer tout mon air en moins de 10 minutes. Je croise le regard de Jé et je vois qu’il est lui aussi ébahi par le spectacle qui se déroule sous nos yeux.

DCIM102GOPRO

En tout nous en aurons vu 7 ! Ils font des aller-retours, ce qui nous laisse quantité de temps pour les observer sous toutes les coutures.

Evidemment, on en veut toujours plus alors avec Jé on décide de retourner 2 jours plus tard sur le même site.

Et bien pas de déception, le spectacle est le même, et il est toujours aussi incroyable. Nous sommes conquis.

Image de prévisualisation YouTube

Mais Malapascua ce n’est pas que le thresher shark. Il y a aussi des hippocampes dont le fameux pygmy seahorse qui est tout petit (même pas 1 cm !), quantité de nudibranches, des poissons mandarines, des requins pointe blanche et pointe noire, des crabes, etc.

Malapascua Island et le Thresher Shark dans Philippines

 dans Philippines

D’ailleurs ici nous avons fait notre première plongée de nuit pour aller observer les poissons mandarines.

Ce sont de petits poissons mais le mâle est 2 fois plus gros que la femelle. Ils sont magnifiques, de toutes les couleurs ! Ils passent leur temps à s’accoupler c’est assez marrant. On a pu les observer longuement et constater que le mâle enchaîne 2/3 femelles à la suite. Veinard, comme dirait Jé !

Nous sommes ensuite partis à la recherche d’hippocampes. Nous en avons vu une bonne dizaine, tous très beaux.

Cette plongée était vraiment exceptionnelle car si nous éteignions nos lumières nous étions vraiment dans le noir total. Excepté pour les quelques éclairs qui illuminaient l’eau ! Incroyable ! On entendait même le tonnerre, fou !

Bref à Malapascua on s’est éclaté ! A tel point qu’on envisage de venir passer notre Divemaster ici l’année prochaine, après la saison d’hiver. Ca nous semble être un endroit rêvé !

A étudier !

C’est avec la plus grande tristesse qu’on quitte ce coin des Philippines, mais c’est pour le bien de notre porte-monnaie, qui en aura pris un coup question plongée sous-marine.
PS:Vous l’aurez bien compris, les photos des poissons mandarines et pygmy seahorse ne nous appartiennent pas. Merci Google image!

0 Commentaires

Port Barton

Pour notre prohaine étape,  nous montons dans un super van climatisé! Mais celui-ci nous dépose à une jonction. Et les 20 derniers kms pour accéder à Port Barton se font par une route non bitumée. Même si ce n’est pas très confort pour le fessier ça a l’avantage de ne pas attirer beaucoup de touristes. En plus il n’y a qu’une Jeepney par jour qui s’y rend, ce qui complique la chose. Evidemment avec Jé nous l’avons loupé et on se fait prendre chacun sur une mobilette par des philippins. Je me cramponne a mon chauffeur qui tartine comme un malade sur une route pleine de caillasses. Epique, mais tellement bon!

Image de prévisualisation YouTube

On espère être tranquilles pendant quelques jours, car ici ce qu’on l’on recherche avec Jé, c’est le calme. La plage ne sera sûrement pas aussi belle qu’à El Nido, le Hopping Island non plus, mais peu importe. On veut juste du repos.

DSC00445 DSC00461

DSC00464

Bon et bien on aura surtout trouvé la chaleur. Et oui ici, il n’y l’électricité que de 18h à minuit. Autant dire qu’à minuit lorsque la ventilation arrête de tourner, toi justement, tu te tournes et te retournes dans ton lit à la recherche d’un peu de fraîcheur, que tu n’arrives pas à trouver… Du coup pour le repos on repassera. D’autant plus que la première nuit nous nous sommes fait dévorer par les moustiques. Heureusement le propriétaire de la guesthouse nous installera une moustiquaire le lendemain. Finalement, après s’être accoutumé à la chaleur, nos nuits suivantes se passeront assez biens.

DSC00455 DSC00460

DSC00471

A Port Barton nous avons fait une journée sur un bateau avec 2 pêcheurs. Ils nous emmènent sur des sites de snorkelling, et en profitent sur le chemin pour pêcher des thons. Bon évidemment avec Jé les regarder ne nous suffit pas, on veut pêcher nous aussi !

DSC00430 DSC00443 DSC00438

Et je pense qu’on peut le dire, dans notre couple la reine de la pêche c’est moi ! J’ai pêché le plus gros thon ! Et même mieux que ça, je ne l’ai pas laissé manger l’hameçon (tu penses, trop facile), je suis allée lui fourrer l’hameçon dans l’œil ! Et oui, quand Doudoune a faim, elle est redoutable !

Image de prévisualisation YouTube

DSC00433

Jé ?? Bredouille…

Heureusement je suis partageuse et nous l’avons mangé sur une petite plage. Je ne veux pas avoir l’air d’en rajouter une couche mais tout simplement le meilleur thon de ma vie. Que J’AI pêché. MOI. PAULINE. GROSSE DOUDOUNE.

DSC00439

DSC00437

Bon évidement j’ai fanfaronné toute la journée (plus les 10 d’après) pour le grand plaisir de Jé.

A Port Barton on a aussi eu l’excellente idée d’aller voir des chutes d’eau, pas spécialement belles. Alors déjà la marche pour y accéder n’est pas évidente, surtout en pleine chaleur. Et puis quand nous sommes arrivés, ben soyons honnêtes nous avons été un peu déçus. Rien d’extraordinaire. Du monde, l’eau vraiment froide et pas très propre.

DSC00453

Bon on se baigne quand même, et à peine 30 minutes plus tard, alors qu’on se réjouit que tout le monde soit parti, on se prend le plus gros orage de notre vie ! Un orage comme jamais ni Jé ni moi n’en avions vu ! C’est bien simple après un éclair de malade, nous n’avons même pas eu le temps de dire : Ouaaaahhhhh, que le tonnerre grondait déjà ! Un vacarme assourdissant qui m’a fait me cacher sous une table ! J’ai cru que je vivais un tremblement de terre ! Pas gaillarde pour deux sous…

On a laissé passer les tonnes de flotte qui se déversaient sur la petite paillotte où nous étions réfugiés avant de rentrer.

Pas la meilleure journée des Philippines… Mais au retour nous avons fait une rencontre surprenante sur la plage qui nous a bien amusée!

DSC00457

Après nos quelques jours ici on fonce désormais prendre notre avion à Puerto Princessa pour visiter les Visayas.

C’est parti!

 

2 commentaires

El Nido

El  Nido est connu pour sa beauté et ses énormes falaises de calcaire qui plongent directement dans la mer. El Nido nous a été décrit comme le coin des Philippines où les plages et les lagons sont à couper le souffle. C’est aussi le lieu préféré de Florence (avec les chocolate hills) aux Philippines.

DSC00305

DSC00306

On nous a aussi expliqué que depuis quelques années, les prix doublent tous les ans. El Nido serait victime de son succès en quelque sorte.

Bon pour nous ça commence assez bien puisque pour moins de 10€ on se trouve une chambre avec la clim, située sur la plage. Ça peut paraître du luxe pour des backpackers de se prendre la clim, mais franchement depuis quelques jours on souffre vraiment de la chaleur, alors on s’autorise cet immense plaisir ! Evidemment à ce prix-là, on n’a pas notre propre salle de bain… Faut pas rêver non plus. Mais dans notre guesthouse il y a 2 salles de bain pour 3 chambres, c’est plus que correcte.

DSC00313 DSC00315

DSC00314

Dès le lendemain on file sur Nacpan Beach. Plage dont tout le monde nous vante la beauté et qui semble être le lieu d’excursions à la journée. On se dit qu’elle risque d’être bondée, mais peu importe, on veut la voir.

On loue donc un scooter, et en avant guinguette ! Heeuuu pas trop vite quand même ! La route n’est pas bitumée et depuis notre gamelle en Inde, je suis un vrai fardeau pour Jé sur le scooter. Juste bonne à lui crier dans les oreilles que quand même là on va beaucoup trop vite, et qu’en plus il choisit de drôles de trajectoires, et que moi j’aurais pas fait comme ça, et qu’il faut vraiment qu’il fasse gaffe à éviter le sable, etc. Oui, pénible la fille.

On finit par arriver sans encombre, sur une plage, ma foi très belle, et très déserte !

DSC00331 DSC00332

On s’attendait à un peuple pas possible, il n’en est rien.

On se trouve une petite paillotte sur la plage ainsi qu’un hamac, et on installe notre bazar pour la journée. L’eau est plus que bonne, mais il n’y a pas de coraux, juste du sable, et du sable et du sable… Et depuis qu’on fait de la plongée avec Jé, on apprécie de voir de la vie dans l’eau, alors les fonds sableux, certes ça donne une super couleur, mais niveau poissons c’est vraiment pas folichon…

DSC00326 DSC00349 DSC00379

On se contente malgré tout de ça, mais comme au bout de 26 secondes sans rien faire sur une plage on s’embête, on file explorer les environs.

DSC00367

La plage est longue, et on tombe sur un village de pêcheurs. Belle prise pour eux aujourd’hui, un requin à pointe noire. Grrr, nous les requins on préfère les savoir bien vivants au fond de l’eau.. C’est pourtant interdit aux Philippines, mais l’appât du gain est trop fort pour y résister. Les ailerons seront revendus à nos amis chinois pour un prix d’or !

Bon ça nous énerve, mais ça ne nous empêchera pas de faire les idiots avec ce qu’il reste de son corps…

DSC00351

DSC00353

On profitera de cette belle journée de moto pour aller admirer le coucher de soleil sur une autre plage. Toujours aussi merveilleux!

DSC00396

DSC00390

Sur El Nido on se fait aussi une journée de plongée sous marine. 4 plongées dans la même journée pour être exacte.

Entre tortues, requins, poissons napoléons ENORMES, et tunnel de 30 mètres, on a vraiment apprécié nos plongées. Enfin plutôt on a apprécié presque toutes nos plongées… Nous sommes tombés sur un couple de chinois juste nullissimes… Et que je te palme dans la tronche, et que je défonce les coraux, et que je te pousse pour voir la tortue en premier, etc. Pour la première fois de ma vie, je me suis autorisée un caprice de cliente : j’ai exigé de ne pas replonger avec eux sur nos prochaines plongées. Un américain qui était dans le groupe avec nous m’a appuyé en disant qu’il n’avait jamais vu un tel désastre sous l’eau en 40 ans de plongée ! C’est dire…Heureusement le divemaster a accepté notre demande et les plongées suivantes ont été beaucoup plus agréables !

Enfin à El Nido nous voulions faire du Hopping Island, mais comme nous l’avions entendu les prix sont juste fous ! 2 fois plus chers qu’à Coron, alors que beaucoup nous ont dit que les 2 lieux n’avaient rien à s’envier, ils sont aussi beaux l’un que l’autre.

Alors on se dit que payer 2 fois plus cher, c’est quand même beaucoup… On trouve une autre solution, on loue un kayak, et on se fait notre Hopping Island juste nous deux (et un autre couple de Français qui loge dans la même guesthouse que nous).

Bonne idée ! On a fait travailler nos petits bras, on a été tranquille toute la journée, et on a vu pleins de tortues !

DSC00416

DSC00419

Super journée en somme.

On repart d’El Nido ravis, en direction désormais de Port Barton, notre dernier arrêt avant de s’envoler pour les Visayas.

Au fait, voici à quoi ressemble le taxi le plus répandu aux Philippines, le tricycle. C’est une sorte de « side-car » avec un toit pour se protéger des averses quotidiennes (lors de la saison des pluies..) et il permet de trimballer de 2 à 5 personnes suivant la configuration de l’engin.

DSC00424

DSC00425

0 Commentaires

Les petits poissons dans l’eau, nagent, nagent, nagent…

Coucou Roxane,

 

Avec tonton Jérémy on t’a préparé une petite vidéo sur les créatures que l’on peut croiser en faisant de la plongée sous-marine.

On a hâte d’être à Bali pour aller prendre des bains dans la mer, avec toi.

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Gros bisous!

 

Tata Pauline et Tonton Jérémy.

4 commentaires

Coron et ses épaves

Pour rejoindre Coron Town, une fois n’est pas coutume, nous avons vécu un sacré périple ! Une heure de bangka (bateau traditionnel Philippin, avec des flotteurs en bambou de chaque côté pour stabiliser l’embarcation), puis quelques heures de van, une nuit dans un hôtel pas top, et un réveil matinal pour faire la traversée entre Mindoro et Busuanga Island.

On nous annonce une bangka à 8h du matin, pour environ 6h de trajet. Le repas de midi est compris. On se dit super ça va être le grand luxe ! Et en plus on va arriver tôt, ça nous laissera pas mal de temps pour choisir notre hôtel en arrivant. Naïveté quand tu nous tiens !

En arrivant au port, avec Jé on voit un monde fou qui attend, et une bangka de taille vraiment très moyenne, mais surtout sans siège… Bon on se dit de ne pas s’en faire, ce bateau ne peut pas être le nôtre !

DSC00290

Ah si ?? Vraiment ? Bon un peu dépités on monte à bord, on s’assoit par terre, et on patiente jusqu’au départ. Et on ne part toujours pas, car il y a du monde qui continue d’embarquer, et au fur et à mesure on se retrouve de plus en plus tassé comme des sardines, le fessier sur un sol dur comme du béton.

DSC00025 DSC00031

Bon ce n’est pas le tout mais 6h comme ça, ça va être dur ! La bonne Française qui est en moi commence à râler comme pas permis quand tous les Philippins eux, ont le smile. C’est alors que mon voisin me dit : C’est parti pour 8h de bateau ! QUOI ????? 8 HEURES ???

Bon et bien je confirme, on en a bien eu pour 8 heures… 8 heures à changer de position toutes les 5 minutes afin de ne pas s’engourdir les membres, à jongler entre tous les philippins autour de toi qui s’allongent tant bien que mal pour dormir, à essayer de se protéger du soleil qui tape fort avec un gilet de sauvetage, etc.

Et arrive un point ou tu commences à douter. Dis donc ça tangue vachement la non ? Vous êtes bien sûr que c’est normal ? Non parce qu’en plus on ne voit plus la côte nulle part. Il y a un radeau de sauvetage quelque part ? Il y a assez de gilets pour tout le monde ? Heu je rêve ou se sont des ailerons de requin qu’on voit passer autour du bateau ? Ah les eaux sont connues pour abriter quantité de requins, d’accord, merveilleux.

Et là, je me dis, ok, on s’est trompé de bateau ! Je suis persuadée que nous sommes avec des clandestins qui essaient de passer une frontière. Je ne vois que ça !

Bon je me calme, et je prends exemple sur Jé qui dort comme une masse, ratatiné entre 3 popotins, 5 paires de pieds, et 2 corbeilles de fruits. (Oui il y a des vivres au cas ou !).

On arrivera finalement sans encombre, mais bien plus tard que prévu !

DSC00095 DSC00090

Après une mission pour trouver une chambre, on posera enfin nos bagages, pour nos 5 jours passés à Coron Town.

DSC00183 DSC00196

L’île de Coron

Et Coron, c’est très connu pour la plongée sur épaves ! Jé est impatient comme pas possible, moi j’angoisse un peu. On ne parle pas de petites épaves mais bien de bateaux de ravitaillement de la seconde guerre mondiale qui font entre 70 et 150 mètres de long. Des trucs énormes !

On finit par trouver le centre de plongée idéal, et on se retrouve sur le bateau, juste nous deux ! Pas d’autres clients ! C’est chouette car on aura le divemaster juste pour nous, et on sera moins de monde sur l’épave, on ne va quand même pas se plaindre !

DSC00045 DSC00060

DSC00166 DSC00169 DSC00170 DSC00172

Même une petite bière en fin de journée pour nous récompenser de la journée de ponglée.

En tout nous ferons 6 plongées à Coron Island. 5 épaves, et un lac mi eau douce mi eau salée à 40 degrès (le lac Barracuda) ! On a eu chaud dans l’eau, très très chaud !

DSC00081 DSC00084

Bon alors passée l’appréhension de la 1ère plongée, quel immense plaisir ! C’est juste incroyable de visiter ces épaves qui ont une histoire forte. On entre dans les prisons, dans les salles de munitions, dans les salles des machines, on nage tout autour de la grue d’un porte hydravion, etc. Et puis ces épaves sont gavées de poissons ! Il y en a de partout ! C’est juste fou. On n’aura jamais plongé aussi profond, à savoir 36 mètres !

Image de prévisualisation YouTube

C’est vraiment à Coron qu’on prend conscience qu’on adore la plongée !

Mais ici nous n’avons pas fait que ça, nous avons aussi fait une journée de Hopping Island. A savoir un tour de bateau sur plusieurs sites de snorkelling.

G0010359

Le 1er site est une grosse déception. Certes l’eau est translucide, mais le corail est mort, complètement mort. Il semblerait que ce soit la faute au typhon Haiyan qui a dévasté une bonne partie des Philippines en novembre 2013. Alors certainement que ça a joué, mais le fait que tous les bateaux présents ici balancent leur ancre par-dessus bord n’aide pas non plus. On fait savoir à notre boatman que balancer l’ancre dans les coraux n’est pas de notre goût et qu’il serait peut-être bon d’envisager de déposer une bouée ici. Il est un peu gêné mais nous explique qu’il faut faire la réflexion à la mairie. C’est elle qui installe les bouées. Mouais vu le prix du Island Hopping on se dit que tous ces bateaux pourraient se regrouper et acheter eux même une bouée, après tout c’est aussi dans leur intérêt de préserver le corail, si ils veulent continuer à attirer les clients !

Bon tout ceci ne nous empêche pas de profiter des autres sites, qui eux, sont bien mieux préservés (et avec présence de bouées) ! Lagons, plages paradisiaques, etc. On verra quantité de poissons, de coraux, mais pas de tortues ! Tant pis, on croise les doigts pour en apercevoir une prochaine fois.

DSC00252 DSC00217G0040482 G0020388

DSC00265 DSC00241 G0060527 DSC00271 DSC00274 DSC00203

DSC00208

A midi on a eu une super pause déjeuné avec du poisson, des légumes, des fruits, du riz bien sûr, et c’était bien bon ! Et tout ça sur une plage magnifique.

DSC00232 DSC00234 DSC00225

Et on a fini notre journée par un lac, super chouette !

DSC00287 G0020579

DSC00286

Une journée magnifique en somme.

Enfin à Coron nous avons aussi été aux sources d’eau chaude, trop chaude. On nous avait conseillé d’y aller le soir, mais nous on s’est dit que non, en tout début d’aprèm c’était mieux.. Quelle erreur ! Température extérieure : 40 degrés. Température de l’eau : 40 degrés. Impossible de tenir plus de 2 minutes dans l’eau. Vraiment y a des fois ou on aimerait retrouver le froid !

DSC00097 DSC00103

DSC00100

Bref toutes nos aventures aquatiques à Coron, nous ont laissé un super souvenir ! Ce n’est pas le cas de notre chambre d’hôtel en revanche, qui en plus de Jé et moi, abritait un rat cleptomane. Oui, oui. Après avoir volé la brosse à dent de Jé, finit toute ma plaquette de pilule contraceptive ainsi que nos pastilles contre le mal de gorge, ce gros dégoutant aura presque réussi à embarquer une de mes petites culottes (sales en plus !) durant la nuit ! Heureusement je l’ai entendu venir et j’ai réussi à lui faire lâcher prise, mais du coup, on a du enfermer toutes nos affaires dans les placards pendant nos 5 jours passés ici. Drôle mais relou !

Allez on se dirige désormais vers El  Nido, où on espère voir des tortues.

6 commentaires

Puerto Galera

Nous sommes arrivés à Sabang après un long voyage !

De Donsol nous avons pris un bus à 13h et sommes arrivés à une jonction au milieu de nulle part à 2h du mat’… De là, après plus d’une heure d’attente nous avons pris une Jeepney pendant 1h30, avant d’enchainer sur un tricycle, puis sur 2h30 d’attente dans un port, puis sur 1h30 de bateau, puis 30 minutes de tricycle, avant d’enfin rechercher notre guesthouse. On peut le dire, nous sommes arrivés sur les rotules !

Heureusement notre 1ère impression sur Sabang est assez bonne. Il fait beau, il fait chaud, l’eau est belle, bref le bonheur.

On se retrouve en compagnie d’une petite famille de chats (la maman et six chatons) sur notre petite terrasse, privée bien sûr.

DSC00018  DSC00023

Mais cette belle 1ère impression, c’était avant. Avant quoi ? Et bien avant de réaliser que Sabang est le lieu de rendez-vous d’occidentaux peu gâtés par la nature qui en mal de nanas chez eux, viennent faire leur shopping ici. Alors oui c’est extrêmement gênant de manger au resto et d’avoir à côté de soi un Américain obèse dans la cinquantaine voire soixantaine franchement immonde être entouré d’une petite Philippine toute mimi (ou 2, ou 3..). Je ne sais pas réellement si chacun y trouve son compte, mais avec Jé, nous n’étions pas très à l’aise à la vue de ce spectacle. Du coup ces types regonflent à mort leur égo à tel point qu’ils se sentent en toute puissance et se prennent pour des Casanova, oubliant que si leur porte monnaie n’était pas bien garni, c’est seul qu’ils mangeraient et passeraient la nuit. Les rares fois où je suis sortie de notre guesthouse seule pour aller acheter de l’eau ou n’importe, j’ai eu le droit de me faire siffler et inviter au resto et plus si affinités par ces gros dégoutants… Une seule envie leur foutre mon point dans la gueule (bon là je me suis abstenue) et leur rappeler que tout ne s’achète pas (là en revanche je me suis fait plaisir, et avec toute mon amabilité !)…

Bref avec Jé on se dit qu’on fait ce que nous avons à faire ici et on déguerpit le plus vite possible !

Sur Mindoro, on nous parle de chutes d’eau et d’une plage de sable blanc à ne pas louper ! C’est donc parti on loue un scooter et on se lance dans une exploration de l’île.

Les chutes sont jolies, même si elles ne cassent pas 3 pattes à un canard, mais le top c’est surtout la route que nous avons fait pour les atteindre. Elle longe la côte et on peut admirer des vues exceptionnelles sur la mer et les îles en face de Mindoro.

DSC09981 DSC09987 DSC00001

On fonce désormais sur White beach, pour voir ce coin de paradis ! Bon et bien le paradis est loin d’être un lieu gardé secret… La plage est bondée de monde, de jet ski, de bananes tractées, bouées tractées, parachutes ascensionnels, etc. Sans compter les nombreux bars, restaurants, glaciers ! Mais n’empêche, oui cette plage elle est belle ! Le sable est clair, l’eau est d’un bleu éclatant, on ne fait pas les difficiles, on fonce dans l’eau qui est chaude, et on observe des nuées de petits poissons !

DSC00009

DSC00011

On l’avoue on a fait les touristes tout l’aprem ! Notre petite table avec notre parasol sur la plage, de la bière, des glaces, etc. Les vacances en somme ! je dirais même un petit avant-goût de Bali avec la famille ! Je me serai bien vu faire des châteaux de sable avec Roxane !

Bon il est temps de rentrer sur Sabang et de retrouver nos vieux dégueu qui vraiment nous mettent mal à l’aise… Allez on se dit qu’on fait nos plongées et après ça on oublie Sabang !

Et Jé est ravi car à Sabang il y a une épave, et Jé adoooooore les épaves ! Pour le moment nous n’avions plongé que sur une seule épave en Thailande et la visibilité n’était pas terrible, donc il a hâte de faire celle-ci. Elle est bien plus petite, à 30 mètres de profondeur, et il semblerait que la visi soit bonne !

Image de prévisualisation YouTube

Et bien on a tellement aimé, que nous y avons plongé 2 fois sur cette épave !Et on a bien fait car la 2ème fois, il n’y avait presque personne. On a aussi fait un jardin de corail, mais vraiment notre coup de cœur ici, ce fut l’épave. Il faut dire aussi qu’à ce moment-là nous n’avions pas encore plongé sur des épaves de la 2nde guerre mondiale, donc nous étions faciles à contenter !

Bref Sabang c’est terminé, et même si nous avons apprécié nos quelques jours ici, nous sommes ravis de laisser ce lieu derrière nous !

 

0 Commentaires

Donsol et le monde marin

Enfin nous voilà aux Philippines!

Après plus de 4 mois partagés entre le Sri Lanka, l’Inde et le Népal, il était temps pour nous de quitter les pays des roupies et de changer complètement d’atmosphère.

Nous sommes désormais au pays des pesos. On retrouve la mer! Quel bonheur, ce calme, cet air marin, ce sable fin, ces couchés de soleil fabuleux..

DSC09936

On a l’impression d’avoir quitté notre voyage pour se retrouver en vacances, et soyons honnêtes, ça fait du bien.

Oui oui ça peut sembler exagéré de dire ça après pluieurs mois de vadrouille mais je vous assure que le combo Sri Lanka-Inde-Népal, n’est pas de tout repos!

Enfin bref, nous y sommes.

Et Donsol, ça se mérite. De Manille, nous avons du prendre un bus à 17h30 et sommes arrivés le lendemain matin à 7h. Bus non couchette of course… Clim a fond les ballons, on a attrapé un mal de gorge chacun…

DSC09979 Vue sur le Mt Mayon (volcan)

Mais en arrivant, pas de déception en vue! C’est calme, il y a peu de touristes, on se trouve un lodge les pieds dans l’eau, la plage est magnifique, et surtout on va pouvoir faire l’attraction phare de Donsol, le snorkelling avec les requins baleines!

DSC09939 DSC09963

Vue de notre lodge

Ni une ni deux, on réserve notre place dans une petite embarquation prévue pour 6 personnes et nous voici partis pour 3 heures d’intense recherche d’ailerons afin de sauter dans l’eau et d’approcher ces gros poissons.

C’est assez impressionnant car on s’assoit au bord du bateau et dès que le capitaine hurle JUMP JUMP JUMP, ben vous l’aurez compris, il faut « jumper ».. Sauf que la 1ere fois, tu ne sais pas du tout à quoi t’attendre.. Oui toi éventuellement tu as déjà vu des poissons chats dans la manche, des poissons rouges dans ton aquarium, des poissons panés dans ton assiette.. Mais un requin baleine c’est d’un autre niveau!

Et effectivement, la première on ne l’a pas vu venir. Oui oui au sens propre.. La visibilité sous l’eau étant d’environ 3 mètres, nous nous sommes fait percuter par la bestiole.. A peine le temps de distinguer son énorme bouche que BAM nous nous sommes retrouvés projetés sur le côté.. Et pas le temps de dire ouf, on se retrouve désormais parmi une foule de palmeurs prêts à nous couler pour la voir de plus près… Bon alors sur le coup tu ne percutes même pas, tu es juste complètement ébahi par ce que tu viens de voir. Un poisson de 10 mètres de long, et de je ne sais combien de tonnes..

Image de prévisualisation YouTube

 

Bon après tu réalises et tu te dis, woow pauvre bête, 30 personnes autour d’elle qui palment dans tous les sens pour la voir le mieux possible, elle doit pas être sereine entourée de tout ce monde! Du coup à peine remontée à la surface, elle replonge aussitôt dans les profondeurs. Important donc de sauter du bateau dès que le capitaine te le dit et de palmer à bonne vitesse pour apercevoir ce géant des mers.

Heureusement ça sera la seule fois où nous prendrons un bain de foule. Les autres fois nous aurons le requin baleine juste pour les passagers de notre bateau, à savoir 6 personnes plus le capitaine.

Nous avons fait le snorkelling sur 2 jours, car nous ne le savions pas, mais la première fois que nous l’avons fait, les Philippins étaient en vacances et c’est pour cela qu’il y avait du monde, la 2ème fois, c’était ultra calme et donc génial!

En tout nous avons eu une douzaine d’interactions avec l’animal. Inoubliable!

Donsol c’est aussi réputé pour Manta Bowl. Un endroit sous marin qui regorge de raies Manta. Avec Jé, si nous avons déjà vu des raies aigles et des raies pastenagues (ainsi que des raies des fesses…), nous n’avons encore jamais vu de raies Manta, alors bien sûr, on est super motivés!

DSC09948 DSC09957 DSC09950

DSC09954

Et sur nos 2 premières plongées à Manta Bowl, on ne verra qu’une raie manta, à la fin de notre plongée en plus, alors nous n’avons pu la regarder que quelques minutes.. Et c’est tellement lent, tellement gracieux, que le temps passe à toute allure. Nous avons eu l’impression de l’observer à peine quelques secondes.

On rentre donc heureux d’en avoir enfin vu une, mais quelque peu frustrés.. On décide donc de retenter notre chance et de plonger 3 fois sur Manta Bowl dans la même journée, le surlendemain.

Nous sommes cette fois ci avec Ben, un autre Divemaster, et il semblerait qu’il ait la barraka ces temps ci!

Bon on croise les doigts, alors..

Et effectivement quelle chance!!!

9 raies manta, 1 requin baleine, 1 requin à pointe blanche!

On voulait voir du gros, on a été servi!

Image de prévisualisation YouTube

 

Alors pour nous Donsol, c’est un superbe point de départ de notre périple aux Philippines. On espère que la suite sera aussi bien.. Mais est-ce vraiment possible?

On se dit qu’on va certainement avoir un très gros coup de coeur pour ce pays.. Les Philippins sont d’une gentillesse à tomber par terre, toujours en train de chanter, rire, discuter.. Bon en revanche il faut oublier la bouffe.. On mange du riz, du poulet, du poisson.. Rien de bien folichon mais on aime tellement le reste, qu’on se contentera de ça…

En avant pour Puerto Galera!

 

 

 

2 commentaires

Catch us if you can ... |
Ile de groix |
Lulu2lyon1voyageuse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | perfumes-baratos37
| AmericainWeekEnd
| Sudlocationvacance