Archive | juillet 2014

Le delta du Mékong

Le Delta du Mekong on s’est décidé à le visiter à la toute dernière minute.

Du coup le budget Vietnam étant déjà bien entamé, on choisit de prendre une formule 2 jours / 1 nuit en tour organisé. Et oui ne jamais dire jamais! On ne voulait plus JAMAIS repasser par un Tour Operator après le fiasco de la baie d’Halong, mais tous les guides que nous avons lu expliquent qu’il est bien plus cher de le faire par soi même, alors tant pis!

Evidemment on opte pour le tour le moins cher, 15€ par personne pour 2 jours. Prix dérisoire… mais à la hauteur des prestations proposées!

Bon en revanche cette fois-ci ça nous fera beaucoup rire, ç’en est presque cliché!

Alors avant d’arriver au Delta, on fait une petite pause dans un temple, rien d’extraordinaire, mais c’est toujours mieux que de s’arreter dans les boutiques de souvenirs.

 

DSC02034 DSC02031 DSC02051 DSC02052 DSC02045 DSC02039

Puis on arrive enfin à destination et c’est parti pour notre groupe!

On se suit tous à la queue leuleu, chaque minute est comptée et il nous est proposé tout un tas d’activités qui n’ont rien à voir avec la vie sur le delta du Mekong mais qui sont censées faire plaisir aux touristes.

DSC02109 DSC02060

On fait donc du vélo sur 100 mètres et de la calèche sur 300 mètres (un aller-retour sur une route goudronnée sans aucun intérêt et qui nous a laissé perplexes), de la barque sur 200 mètres, on mange des fruits bizarres en assistant à un chant traditionnel mais à peine 20 secondes car la pauvre chanteuse passe de groupe en groupe, on nous propose de nourrir des crocodiles dans un enclos (on ne sait d’ailleurs pas s’il y en a réellement dans le Mékong car personne ne peut nous renseigner, en revanche on nous renseigne très bien sur le prix de la canne à pêche pour nourrir le croco), on nous propose de faire une photo avec un seprent, avec des abeilles, etc.

DSC02071 DSC02082

 

Image de prévisualisation YouTube

DSC02062

Image de prévisualisation YouTube

DSC02089 DSC02086

On se promène dans un mini verger, on nous propose de goûter des mets très particuliers (rat, hamster, écureuil, grenouille, etc. Jé a mangé du rat, beuuurk!) et puis quand même on a  le droit de découvrir les secrets de la fabrication de bonbons à la noix de coco, des nouilles de riz et du miel. Enfin on a surtout le droit de leur acheter les fameuses productions.

DSC02230

DSC02219 DSC02222 DSC02220

DSC02113 DSC02099 DSC02104 DSC02224 DSC02055 DSC02059

Tout ceci fait dans un timing très millimetré!

Ah oui et bien sûr le delta du Mekong c’est aussi très connu pour son marché flottant. On avait très envie de s’y rendre avec Jé. Et bien voilà, c’est fait, c’est sympathique à regarder mais on imaginait quelque chose de plus grand, plus impressionnant, et beaucoup moins tourné vers les touristes (oui oui, après plus de 9 mois en Asie nous sommes toujours aussi naifs!).

DSC02135 DSC02211

DSC02201 DSC02191 DSC02192 DSC02182

DSC02193 DSC02180 DSC02151 DSC02148

Image de prévisualisation YouTube

DSC02167 DSC02160  DSC02197 DSC02143 DSC02206

Bon n’empêche que vu le prix qu’on a payé, on ne va quand même pas se plaindre, et puis malgré tout, on a passé de bons moments et on s’est bien amusé de la situation. Le stéréotype du Tour Organisé dans toute sa splendeur! On ne nous y reprendra plus! JAMAIS :-)

 

0 Commentaires

HCMC ou Saigon pour les anciens..

Bon soyons francs, Ho Chi Minh City, c’est pas franchement le genre de ville dans laquelle il est agréable de se promener.

Déjà c’est la ville où il y a le plus de 2 roues au monde. Et qu’est ce que c’est bruyant! Insupportable! En plus personne ne respecte le code de la route. Et quand tu finis par traverser sur un passage piéton indiquant que c’est bien à toi de passer, les scooters continuent de passer et ne ralentissent aucunement en te voyant. J’ai frôlé la percussion de peu avec un scooter en pleine vitesse, j’ai mis un temps fou à m’en remettre, mes jambes ont tremblées au moins 20 minutes.

Du coup pas besoin de faire un dessin, HCMC, c’est pas franchement une ville qu’on a apprécié.

Alors oui il y a eu quelques beaux monuments et bâtiments comme la tour Bitexco qui ressemble à un range CD, la cathédrale, la poste, le musée des arts, la pagode de l’Empereur Jade et la mairie avec la statue de Ho Chi Minh, qui serait la plus photographiée du pays.  Et tout ça, vu en une journée grâce à une promenade dans la ville, mais rien qui ne nous laissera un souvenir impérissable… Juste bon pour faire un peu de shopping avant de rentrer.

DSC02240

DSC02282 DSC02301 DSC02313 DSC02311 DSC02309 DSC02264 DSC02327 DSC02343 DSC02336

DSC02335 DSC02294

 

On a aussi pu assister à la vie sportive des viets dans les parcs de la ville. Du roller, des sports de combat et une sorte de badminton avec les pieds car ils utilisent un volant. Je vous laisse apprécier l’aisance et la souplesse des joueurs.

Image de prévisualisation YouTube

Sinon, à 2 heures de la ville il y a Cu Chi, ville connue pour avoir un réseau de tunnels sous terrain de plus de 200 kms! Ils ont été creusés pendant la guerre dans les années 1960. Le lieu est désormais consacré aux nombreux touristes qui s’y rendent et tentent d’emprunter les fameux couloirs, mais il n’est pas facile de retrouver son chemin sous terre, Jé pourra vous en dire quelque chose! On y trouve aussi des armes de guerre, un tank et des pièges creusés dans le sol pour tuer ou blesser l’ennemi, très ingénieux et peut être utile pour protéger notre futur jardin des taupes ou des rodeurs!

DSC02346 DSC02351 DSC02370 DSC02355

DSC02354  DSC02348  DSC02372

 

2 commentaires

Hoi An, ville de rêve

Hoi An, c’est la ville dont tout le monde te parle quand tu vas au Vietnam.

Tu verras c’est MAGNIFIIIIIIIIIQUE.

Bon c’est toujours un peu délicat de se rendre dans un endroit avec une telle réputation parce que du coup même si tu essaies de ne t’attendre à rien, tu as toujours le risque d’être un peu déçu.

On s’y est donc rendu en gardant nos attentes assez basses et je pense pouvoir dire que même si on avait espéré le top du top, nous n’aurions pas été déçu. Et bien oui, tout le monde a raison, Hoi An c’est canon, aussi bien de jour que de nuit.

Les rues sont entourées de petites maisons jaunes pas hautes du tout avec énormément de fleurs, de petits balcons, etc.

DSC01828 DSC01766   DSC01821  DSC01818 DSC01813 DSC01808 DSC01802 DSC01800   DSC01791 DSC01767 DSC01833

Les gens se promènent en vélo, les Viets portent leur petit chapeau conique, des lampions pendent un peu partout. On se croirait dans un décor de cinéma!

DSC01793

DSC01790 DSC01826 DSC01832

Le pont Japonais si connu est assez petit, mais très beau.

DSC01773 DSC01769

Repas de rue, exquis…

DSC01977

Et puis qu’est ce que c’est calme. On s’y sent si bien avec Jé qu’on décide de rester une semaine. Et oui marre de faire et défaire son sac tous les 2 jours, alors quand on trouve un endroit qui nous plait autant, on décide de s’y poser un peu plus que de coutume.

En même temps il y en a des choses à voir et à faire à Hoi An et ses alentours. Rien que de se promener dans les ruelles, de visiter 2 musées, 2 maisons traditionnelles, et des temples et bah ça prend du temps. Et puis on apprécie tellement le cadre avec Jé qu’on prend vraiment tout notre temps.

DSC01846 DSC01839 DSC01816

DSC01796

DSC01784 DSC01779 DSC02028 DSC02027 DSC02018 DSC02015 DSC02023

Le soir les rues de Hoi An sont illuminées grâce aux lampions qui pendent un peu partout. Tout le monde se rue sur le pont et mange de part et d’autres de la rivière dans les nombreux restaurants qui la longent. C’est vraiment très beau.

DSC01860 DSC01861 DSC01819 DSC01814

D’ailleurs le contraste entre la journée et la nuit est saisissant. Alors qu’on ne croise pratiquement aucun touriste dans la journée, les rues le soir sont bondées. Tout le monde veut profiter de Hoi An by night et c’est bien normal.

Il faut dire aussi qu’il y a beaucoup de choses à voir aux alentours de Hoi An.

Juste en s’éloignant un peu de ce quartier magnifique on se retrouve dans les champs, et ces champs ont la particularité d’être cultivés de façon bio! Et ça, ça plait au petit écolo qui sommeille en Jé. On y passe du temps à regarder les cultivateurs bosser sous une chaleur pas possible… Jé prend des notes pour quand on aura notre maison avec jardin, et donc potager, aux bords du lac d’Annecy (ou alors notre vieille batisse en Ardèche, ou encore mieux notre paillotte à l’île Maurice, etc.).

DSC01932 DSC01934 DSC01940

On va aussi profiter de notre proximité avec les montagnes de marbre pour aller y faire une petite visite. Et on a bien fait! C’est très joli, il y des grottes immenses qui ont été taillées dans les collines avec de petits temples. Bref on se régale. En revanche toutes les boutiques de vente d’objets en marbre nous auront bien faire rire (voir même peur, est-ce possible d’avoir si peu de goût??). Entre le dauphin de 5 mètres de haut, le lion bondissant avec des ailes, les nains guerriers, franchement on ne savait plus où donner de la tête!

DSC01868 DSC01882

DSC01926 DSC01920 DSC01913 DSC01887 DSC01908 DSC01891 DSC01889DSC01905 DSC01878 DSC01877

Le jour d’après nous nous sommes rendus à My Son, le site le plus important de ruines Cham. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco, c’est très joli, et c’est surtout il n’y a personne! Un vrai jour de repos. Enfin personne… On aura quand même croisé un serpent.

DSC01972 DSC01968 DSC01964

DSC01963 DSC01956 DSC01955

DSC01962 DSC01947 DSC01943

DSC01944 DSC01966

Mais à Hoi An, le meilleur reste encore à venir! Un cours de cuisine. Alors je pense qu’on peut le dire, les nems aux crevettes, les  wontons, la soupe de nouilles de riz, et le porc en cocotte sont des plats qu’on maitrîse parfaitement! Nhésitez pas à passer nous voir à Val Tho pour en faire l’expérience. Je gérerai l’apéro pendant que doudou d’amour sera aux fourneaux. Ben oui, le meilleur en cuisine c’est quand même Jé.

DSC01983 DSC01981DSC01992 DSC01995 DSC01988 DSC01987

Enfin finalement maintenant que j’y pense le mieux à Hoi An c’est peut-être les nombreux tailleurs et magasins de chaussures qui vous font sur mesure tout ce que vous demandez. Je ramène donc un petit combishort, une paire de sandales pour moi, une pour ma petite soeur, et une paire de bottes.

Oui, y a pas à dire, c’est chouette Hoi An.

 

0 Commentaires

Hué, l’ancienne capitale

Nous sommes arrivés à Hué après un train de nuit, mais en siège confort cette fois ci ! Bon la nuit n’aura pas été aussi bonne que dans un lit mais ce fut toujours mieux que les sièges en bois pour aller à Sapa.

Alors à Hué nous avons dans l’idée de visiter des ruines, des tombes, enfin de la vieille pierre quoi (à ne pas confondre avec du vieux Pierre, mon cousin). Ils sont éparpillés tout autour de la ville, et par conséquent, notre hôtel nous propose de les visiter en tour organisé.

Bon comme d’habitude on écoute gentiment mais notre choix est déjà fait, nous visiterons par nous-même.

Le lendemain on se loue donc un scooter et c’est parti pour une super journée à travers les ruines, les anciens temples et palais. C’est sympa, quoique parfois il manque un chouille d’entretien.

DSC01593 DSC01603

DSC01606

DSC01608 DSC01616

DSC01611 DSC01612  DSC01622 DSC01627 DSC01629 DSC01632 DSC01633

DSC01634 DSC01636 DSC01637 DSC01646 DSC01644 DSC01640

DSC01651  DSC01659 DSC01654DSC01664

DSC01667 DSC01668 DSC01669  DSC01678 DSC01684 DSC01690 DSC01676

Nous avons pu écouter des moines bouddhistes prier en musique, on vous laisse apprécier.

Image de prévisualisation YouTube

Et ce  jour-là, Jé me pousse à conduire de nouveau le scooter et malgré ma peur depuis notre chute en Inde, je me laisse convaincre. Pas plus de 5 kilomètres sur une route de campagne déserte mais c’est toujours ça ! Et je m’en sors très bien.

En rentrant de cette journée, après avoir bien transpiré, on est content de rentrer à notre hôtel car il y a une piscine ! Et c’est parti pour des concours de : combien de longueurs tu peux nager sans respirer, et combien de temps tu tiens ton équilibre sous l’eau bien droit, et qui fait le plus de plongeons, la plus belle bombe, etc.

Le lendemain on renfile notre costume de touristes et on file à la citadelle de la ville. Soyons francs on ne l’a pas visité à fond. Pour notre défense il fait une chaleur insupportable, en plus Jé à une écharde dans le doigt et moi j’ai mal aux pieds. Bonnes excuses pour écourter la visite non ??

DSC01754 DSC01739 DSC01746 DSC01740 DSC01736 DSC01724

DSC01719 DSC01713 DSC01707 DSC01705 DSC01697

On retourne à la piscine de l’hôtel finir la journée, avant de partir le lendemain matin pour Hoi An, ville que nous allons adorer !

 

0 Commentaires

Ninh Binh, baie d’Halong terrestre

Nous sommes désormais à Ninh Binh.

 

C’est connu pour avoir des paysages similaires à la baie d’Halong, sauf qu’au lieu d’être sur la mer, tu es sur une petite rivière, et au lieu d’un bateau de croisière, c’est une barque.

DSC01491

D’ailleurs c’est assez marrant de voir que celui qui menait la barque ne ramait pas avec ses bras, mais avec ses pieds!

DSC01496

Les mains étaient bien trop occupées à tenir un parapluie pour se protéger de la chaleur. Une chaleur insupportable… Avec Jé nous n’en pouvions plus. Heureusement c’était pour voir des paysages magnifiques donc ça valait vraiment le coup!

DSC01553 DSC01557 DSC01524 DSC01551

DSC01510

La promenade en barque dure environ 1 heure, où l’on navigue au grès des coups de pieds de notre rameur à travers des magnifiques falaises, des grottes, et des rizières. D’ailleurs le fameux rameur ne nous aura lâché aucun mot et aucun sourire lors de l’heure de barque, même pas un bonjour! Mais il retrouvera sa langue en nous déposant sur la terre ferme pour nous dire un seul mot: POURBOIRE!!

Pardon?? Ai-je mal entendu? Ce monsieur ne fait pas honneur aux Vietnamiens qui, malgré notre 1ère impression, sont bien plus agréables qu’attendu! Plus difficile à s’ouvrir ou à lâcher un sourire qu’un Philippin mais c’est ce qui fait leur charme.

DSC01500 DSC01532

DSC01512 DSC01534

DSC01547 DSC01538

DSC01548 DSC01535

Au bout de 30 minutes, il y a un petit marché flottant qui propose des fruits et autres boissons fraîches. Soyons clair c’est l’emplacement parfait pour la vente. J’imagine que le chiffre d’affaire doit cartonner. Nous mêmes repartons avec un bon ananas bien juteux coupé en tranche. Miaaaaaam!

D’ailleurs ce miam me rappelle un autre met local, que nous avons pu aperçevoir sur l’étale d’une marchande dans la rue où se trouvait notre hôtel. Du chien! Ce n’est donc pas qu’une légende, certains asiatiques mangent du clebard. Maman si jamais mamie se désiste pour la garde de Loupy et préfère prendre Berlioz à la place, pas de problème! Le Vietnam a la solution!

DSC01489

Ici nous avons aussi grimpé une petite colline pour rejoindre un temple au sommet. Bon avec la chaleur il a vraiment été difficile de venir à bout de toutes les marches mais on y est finalement parvenu. Là-haut, la vue est superbe, d’un côté on peut voir Tam Coc avec les barques et de l’autre, la ville de Nin Binh et les rizières d’un magnifique vert. Le jeu en valait la chandelle.

DSC01561 DSC01573 DSC01572

DSC01563 DSC01566 DSC01567 DSC01577 DSC01583

Mais ici nous n’avons qu’une journée et demi car nous avons déjà réservé notre train pour Hué. D’ailleurs nous aurions bien aimé y passer plus de temps à Ninh Binh. C’est vraiment très joli!

Que le temps passe vite au Vietnam!

1 Commentaire

Baie de Bai Tu Long et baie d’Halong

La baie d’Halong, si tu veux y passer une nuit en bateau, tu es obligé de réserver via une agence. Nous, soyons francs, on a horreur de passer par une agence. Depuis le temps que nous sommes en voyage, on a appris à tout faire par nous même, et surtout on déteste l’idée de planifier à l’avance. Si on aime, on reste, si on n’aime pas, on s’en va, et apprécie de chercher par nous même notre guesthouse, et de ne pas savoir à l’avance de quoi la journée sera faite.

Mais pour une fois on fera une exception et on se laissera guider pendant 5 jours et 4 nuits.

Au programme?

24h de bateau sur la baie d’Halong avec nuit comprise, puis direction la baie de Bai Thu Long pour 24h avec nuit chez l’habitant et cours de cuisine, avant de passer 2 jours à Ninh Binh (2 demi-journées sont consacrées au transport entre les différents sites). Et puis du vélo, de la marche, et du kayak.

On se réjouie d’avance! En plus, nous avons décidé de craquer notre slip et de prendre une croisière supérieure, c’est à dire qui sort de la boucle classique afin de croiser le moins de bateaux possible et d’avoir un bateau à taille raisonnable, et donc de n’être que 3 couples sur le bateau.

En plus notre interlocuteur à l’agence a consulté la météo pour nous afin de savoir si il était plus judicieux de commencer par Ninh Binh ou par les baies. Il nous annonce que le lendemain est prévu un soleil de plomb à Halong donc qu’il faut commencer par ça.

Le lendemain nous sommes donc 3 couples dans le van climatisé qui nous emmène à Halong. Jé me fait remarquer qu’il fait assez gris, mais bon comme il y a 4 heures de route on se dit qu’une fois sur place il fera beau.

4 heures plus tard, c’est pire… Le ciel est vraiment très gris et il commence à pleuvoir. Notre guide, que nous avons retrouvé sur place, vient à notre rencontre avec une mine renfrognée et nous annonce que suite à un avis de tempête, aucun bateau ne peut naviguer sur la baie aujourd’hui.

Hum c’est une blague? Avec jé on peste contre le type de l’agence qui a soit disant verifé la météo… Mais nore guide nous dit pas de problème on va commencer par la baie de  Bai Thu Long. Encore 1h30 de route super.. On commence tous à avoir les crocs et notre guide nous emmène donc dans un resto franchement cracra. Bon soyons francs, avec Jé on mange régulièrement dans ce genre de petites gargottes, mais au prix du séjour, on s’attendait à un plus haut standing.

A 15h (!!!) on monte enfin dans le bateau, qui n’est pas celui prévu par l’agence. Le notre était censé être bien plus beau, et à voile..

DSC01282

DSC01215 DSC01216 DSC01221

Encore une déception mais on prend tous sur nous. Et enfin la croisière commence. Jusqu’au crash. Oui oui, notre bateau et un autre bateau arrivant en face n’ont pas réussi à s’éviter (ou pas voulu??). Résultat je me jette à terre de peur de passer par dessus bord au moment de l’impact et l’autre française hurle: Ooooon couuuuuuuuuule! En a peine 20 secondes elle avait réuni toutes ses affaires et cherchait désespérement des yeux le cannot de sauvetage. Bon, plus de peur que de mal la coque n’a pas été touchée, mais nous avons tous eu un sacré coup de chaud. Bon ben du coup retour au port, changement de bateau, etc. Décidemment cette 1ère journée met un temps fou à démarrer!

DSC01227

DSC01228 DSC01231 DSC01256

Mais finalement nous y sommes.. On traverse la baie de Bai Thu Long, elle n’est pas très impressionnante, les ilots ne sont pas très hauts, et puis bon, il fait gris.

DSC01237 DSC01239 DSC01287 DSC01243 DSC01274 DSC01258 DSC01323 DSC01318 DSC01302 DSC01312

Quand on arrive enfin sur l’ile on se tape une heure de vélo (malgré le ciel gris il fait pas loin de 40 degrès) sur une route pleine de sable où j’ai failli me casser la figure plusieurs fois et qui est ultra fréquentée par des 2 roues motorisés, des voitures et de camions qui nous envoient du sable pleins les yeux. Je ne vous parle même pas des vélos qui je pense datent de l’âge de pierre. On s’attendait à faire du vélo sur un chemin peu frequenté et agréable. Il n’en est rien.

Bref on se dit qu’on arrive enfin chez l »habitant où nous attend une jolie chambre climatisée, et surtout une bonne douche! Bah la douche on l’a bien eu. Une douche froide.

Chambre sans fenêtre, non climatisé (un four la dedans), pas de salle de bain dans la chambre, et 2 lits simple.

La moutarde me monte au nez et je vais immédiatement gueuler auprès du guide. Oui oui, je suis une très bonne raleuse et pour le coup, quand je fais le bilan de la journée, je me dis que l’agence nous a vraiment pris pour des andouilles. En tout cas pour des portes monnaies sur pattes.

Le guide est un peu gêné et nous propose une autre chambre, toujours sans clim mais au moins nous avons un lit double et notre propre salle de bain.

Cours de cusine inexistant..

Allez on se couche et on se dit que demain est un autre jour.

Réveil difficile car avec cette chaleur nous avons du dormir, heu 2 heures?? Les 2 autres couples ont des mines aussi déconfites que les notres.

On file sur une plage pour 20 minutes de baignade (pas une de plus, y a un timing à respecter), puis bateau et kayak sur la baie de Bai Thu Long (avec des méduses de plus d’un mètre de circonférence). On fait bien attention à ne pas se renverser car ces méduses font flipper! D’ailleurs le couple d’anglais qui a un canoé troué doit écoper en permanence pour ne pas couler. Ils sont ravis!! Le canoé de notre guide est dans le même état, sauf que pour lui écoper est vital, il ne sait pas nager. (Mais dans quelle croisière sommes nous tombés????)

DSC01281

DSC01292

De retour sur la terre ferme, on refait 1h30 de van avant d’enfin embarquer sur notre bateau pour nos 24h dans la baie d’Halong. Le bateau est très beau, il correspond à ce à quoi on s’attendait, pour la 1ère fois nous sommes satisfaits. Jusqu’au moment où le guide nous annonce qu’il y a 2 chambres doubles et une chambre avec 2 lits simples. Doit-on lui rappeler que nous sommes 3 couples? On tire à la courte paille et le couple d’anglais hérite de la chambre aux lits simples…

DSC01334 DSC01403 DSC01377 DSC01457

Enfin on quitte le port et c’est à ce moment là qu’une pluie de malade se met à tomber. Impossible de profiter des transats sur le pont. Nous sommes tous coincés à l’intérieur. Bon ça ne nous empêche pas de profiter du paysage. C’est plus impressionant que la baie de Bai Thu Long, j’aime beaucoup ce que je vois même si Jé n’est pas conquis.

DSC01314 DSC01330 DSC01351 DSC01372

DSC01409 DSC01420 DSC01373 DSC01382 DSC01387 DSC01400

DSC01424 DSC01428  DSC01432 DSC01437 DSC01446 DSC01462 DSC01471

DSC01476

On va refaire du kayak, sous la pluie, visiter un village flottant, visiter un musée flottant, explorer une grotte et manger comme des rois. D’ailleurs c’est vraiment le point positif (le seul?), la bouffe! Chacun de nos repas est un réel festin!

DSC01453 DSC01454 DSC01392

La chambre est propre, le lit confortable, la clim fonctionne, tout va bien!

En plus à notre réveil le lendemain la pluie a cessé nous sommes tous sur le point à profiter du paysage. Nous n’avons croisé quasiment personne et du coup la vue sur la baie n’était pas obstruée par d’autres bateaux de croisière.

Une fois de retour sur la terre ferme, nous sommes censés nous rendre à Ninh Binh avec Jé, alors que les 2 autres couples retournent sur Hanoi, mais nous décidons de rentrer avec eux. Nous avons pris la décision d’aller tous ensemble réclamer des comptes à l’agence.

Après après un exposé clair, chaque participant se fait rembourser 40 USD sur le prix de la croisière sur la baie. Jé et moi nous nous faisons en plus rembourser Ninh Binh.

Pour nous c’est clair, c’est bien la dernière fois que nous passons par une agence!

Ah oui et quand même notre avis sur la baie d’Halong! Beau selon moi, malgré le peu de temps que nous y avons passé et le manque de soleil. D’un intérêt très limité selon Jé.

Le premier jour a vraiment été désastreux, du coup on est arrivé assez méfiant lors de notre croisière sur Halong. Mais il faut reconnaitre que c’était vraiment bien.

Peut-être que dans d’autres circonstances nous aurions adoré.

1 Commentaire

Sapa, Sapa mal… (Oui nous sommes drôles)

Pour nous rendre à Sapa, nous avons décidé de prendre un train de nuit. Il va sans dire qu’on souhaitait faire le voyage en couchette… Malheureusement lorsque nous sommes allés acheter nos billets à la gare, plus de place! La guichetière nous a alors proposé de voyager dans le wagon classique avec des sièges assis. Bon on n’était pas très chaud, mais on ne tenait pas à perdre de temps, car mine de rien, un mois ça passe vite!

On prend nos billets, et on revient le soir pour nos presque 11 heures de train de nuit. Et la, bah c’est la douche froide. On s’attendait à des sièges façon 2nde classe dans le TVG. Que nenni, un banc en bois avec un dossier à angle droit en bois également. Une heure la dessus ne nous aurait pas emballé du tout mais alors y passer la nuit c’est juste inconcevable! Pas le choix, vraiment?? Bon et bien c’est parti. Et c’est juste l’enfer. Les membres s’engourdissent toutes les 10 minutes, la fatigue nous tombe dessus mais il est impossible de s’endormir dans ces conditions, le temps est long, très long! Et là, Jé décide que ça suffit et il se cale par terre. Oui, c’est au moins aussi crade que le sol d’un RER A, mais il est à bout. J’avoue que pour le coup je suis bien heureuse de pouvoir m’étendre sur la banquette en bois. On passera notre nuit à se tourner, se retourner, pester contre cette saleté de train, mais finalement sur les coups de 7 h du mat’, on sort enfin! Il nous reste encore 1 heure de bus, durant laquelle on récuperera un peu de sommeil.

Et enfin on arrive, on trouve un hôtel très rapidemment avec une très belle vue sur les montagnes, et pleins de bonne volonté, on se décide à aller visiter Sapa illico. Enfin juste après s’être allongé 2/3 minutes sur le lit, histoire de souffler un peu quoi. Bien évidemment on s’est reveillé 4 heures plus tard, et donc notre exploration des alentours de la ville s’est transformée en une petite marche dans les rues de Sapa.

DSC00906

DSC00910 DSC00915

C’est très touristique, mais assez bien fait. Il y a énormément de femmes venues de leur village jusqu’ici, dans le but de vendre des produits artisanaux ou encore de proposer des randonnées d’une demi-journée à plusieurs jours, selon les envies des touristes.

Nous décidons lors de notre deuxième jour de suivre Mai et Van jusqu’à leur village. Nous partons pour la journée à travers les rizières et les cultures de chanvre.

DSC01053 DSC01062 DSC01073 DSC01065

DSC01067 DSC01123

Nous traversons de nombreux villages, c’est très joli, et même si la météo n’est pas extraordinaire, nous apprécions le paysage qui nous est offert.

DSC01093 DSC01082 DSC01083

Mai nous invite chez elle  à la fin de la promenade et nous présente sa fille, nous fait visiter la maison, et nous offre à manger. On discute de sa vie ici et puis il est temps de partir. Nos deux guides nous offrent un bracelet à la fin de notre journée et nous ont également confectionné un cheval et un coeur, à l’aide de fougères ramassées le long du chemin.

DSC01102 DSC01107

DSC01127

Ce fut une excellente journée, et la gentillesse de nos guides nous a touchée.

A Sapa nous avons aussi fait 2 journées en scooter, afin d’aller explorer les routes qui traversent des paysages et des villages magnifiques. On ne se lasse pas du vert des rizières et de voir les gens travailler à la main ou avec des buffles, c’est très beau. On roule sur des routes de montagne où la vue est magnifique sur la vallée.

DSC00966 DSC01135 DSC00934 DSC00923 DSC01178 DSC00928 DSC00920DSC00972  DSC01037

DSC01011 DSC01197 DSC00937 DSC01152 DSC01198 DSC01187 DSC01205

DSC01033 DSC01096

On aura également été voir une grande cascade (la cascade d’argent), très sympa. De plus à Sapa il y a quantité de papillons, tous très grands et très beaux, c’est vraiment magnifique.

DSC01146 DSC01176 DSC01154

DSC00987 DSC00989

Lors d’une de nos journées en scooter , nous avons traversé le village de Saphine, et comme nous roulions sans carte, juste au grè de nos envies, on a fini par se retrouver dans un cul de sac. Les enfants du village doivent savoir qu’un bon nombre de touristes terminent ici et du coup ils nous attendent et nous proposent de nous faire visiter une grotte, moyennant un petit quelque chose bien sûr. Bon avec Jé ça ne nous dit pas trop mais à force d’insiter ils finissent par nous traîner la dedans. Bon et bien c’était plus de la spéléologie qu’autre chose, et avec nos tongs nous n’avons pas arrêté de glisser! Mais au moins ça faisait sourire la petite fille qui nous servait de guide.

DSC00975

DSC00976

Après ces quelques émotions nous sommes retournés au village pour manger. Alors que nous avions commandé 2 soupes de légumes à une vieille dame, une autre femme est arrivée avec une idée, nous faire goûter sa popotte. Un riz violet assez compacte et très bon. Et elle tenait absolument à ce qu’on mange tout ce qu’elle nous proposait. Nous étions un peu gêné car il s’agissait de son déjeuner et nous avions déjà nos 2 soupes alors on ne voulait pas la priver de son repas, mais difficile aussi de refuser ce qu’on vous propose avec un immense sourire aux lèvres. Et nous ne voulions pas non plus la vexer.

DSC00977

Enfin la vie à Sapa est assez douce pour nous, touristes. Les restaurants sont délicieux, notamment les restos de rue. Il s’agit de toutes petites tables en plastique, avec des chaises encore plus petites, le tout installé sur un trottoir avec une femme qui cuisine des brochettes de viande, de légumes, etc. On y aura mangé tous les soirs avec Jé! D’ailleurs un soir nous nous sommes pris un énorme orage sur la tête, et même si notre cuisinière a bien essayé de monter une bache afin de protéger ses clients et son stand de nourriture, nous avons tous fini tremper jusqu »aux os! Pour ne pas finir la soirée sur une note si négative (la pluie), on décide d’aller se faire masser! Pas de mal à se faire du bien.

Mais voila Sapa, ça passe vite (pour toi papa, et ne cherche pas, tous les jeux de mot y sont déjà passés!) et il est temps de se diriger vers l’attraction phare du Vietnam, la baie d’Halong.

2 commentaires

Catch us if you can ... |
Ile de groix |
Lulu2lyon1voyageuse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | perfumes-baratos37
| AmericainWeekEnd
| Sudlocationvacance