Archive | décembre 2013

Noël à Tangalle

C’est Noël ! Et c’est d’ailleurs assez difficile à réaliser. Ici il fait chaud, il fait beau, tout le monde porte des tongs, se baigne dans la mer, boit des cocktails et mange des fruits de mer (bon ok pour les deux derniers c’est pareil qu’à la maison !).

C’est mon premier noël à l’étranger, et aussi mon premier noël sans aucun membre de ma famille. Est-ce difficile à vivre ? Je ne réalise pas complètement alors ce n’est finalement pas si dur. Et puis il y a Jé et c’est désormais lui ma famille. Bon certes on est plus un couple qu’une famille, mais n’empêche que ma future vie de famille, c’est avec lui que je l’imagine. Alors voilà, c’est aussi notre premier noël en famille restreinte !

On n’a rien de prévu réellement, à part se faire un bon gueuleton ! C’est pas plus compliqué que ça… Pas de cadeau puisque notre cadeau, c’est cet énorme voyage. Et ça suffirait même pour les dix noëls à venir ! Enfin je dis ça mais je trouverai bien quelque chose à réclamer tous les ans.

Bref, nous nous portons bien, Jé n’a pas du tout le cafard, moi presque pas, et c’est l’essentiel !

JOYEUX NOEL !

DSC04475 DSC04471

Ps : pour le poisson de noël qu’on avait prévu de se faire c’est raté, j’ai eu une poussée de boutons sur tout le corps et après avoir vu le médecin il en ressort que je ne dois manger ni fruits de mer, ni poisson… Bon ben le traditionnel Kotthu Sri Lankais fera l’affaire !

Sinon Tangalle c’est chouette, des jolies plages avec beaucoup de vagues où on se prend de bons rouleaux en pleine poire. On s’est tous les deux bien fait secouer ! Heureusement y a les transats pour nous réconforter…

DSC04545                                                   DSC04464

On a aussi pu assister à une cérémonie de commémoration du 26 décembre 2004, jour où le tsunami a frappé les côtes Sri Lankaises faisant un bilan de plus de 30 000 morts.

DSC04535                                                     DSC04538

Tout ceci ne nous a fait que constater que malgré les dégâts causés par ces vagues tueuses, tout a été reconstruit au bord de la plage. Nous choisissons une guesthouse plus proche du centre, et donc plus éloignée de la mer, même si en cas de tsunami, ce ne sont pas nos 200 mètres à l’intérieur des terres qui nous sauveront la vie !

Image de prévisualisation YouTube

On profitera de notre proximité avec le centre-ville pour aller faire nos petites courses au marché et goûter nos premiers fruits locaux (dont on a oublié le nom, bravo). Pour une fois, j’adore ça, et Jérémy n’adhère pas du tout. Comme quoi, je ne suis pas si difficile !

Voici quelques images pour illustrer le tout !

DSC04529 DSC04519DSC04520 DSC04533

0 Commentaires

De Colombo à Unawatuna

Nous sommes arrivés à Unawatuna le 19 décembre2013, après un trajet Colombo Galle MEMORABLE !

En effet tout a commencé avec notre envie de nous rendre de notre hôtel à la gare en bus local. Idée complètement saugrenue quand on sait à quel point les bus locaux sont blindés. Après plusieurs essais infructueux dus à l’impossibilité de monter dans le bus à cause de la foule, on décide donc de se rabattre sur un tuk tuk.

Une fois à la gare, nous achetons des billets de train 3ème classe, et Jé se fait expliquer par le guichetier quel train prendre et sur quelle voie. Le résultat ?? Il n’a rien compris, faut dire que les Sri Lankais sont pas tous très bons en anglais et pour le coup celui-là ne faisait pas exception à la règle !

On finit par demander à des locaux dans la gare et ils nous indiquent la voie qui nous emmènera à Galle. On a quand même compris que le train n’était pas direct, alors on se prépare pour la mission de changement de train ! Finalement ça sera plus simple que prévu puisqu’un jeune homme Sri Lankais nous indiquera la station où aura lieu le changement. Le temps de manger un repas ultra épicé et de rencontrer un vieil opticien Sri Lankais (qui devinera l’âge de Jé rien qu’en regardant ses pupilles) qu’il est déjà temps de monter dans notre deuxième train de la journée. Heuuu c’est pas qu’on veut pas monter dedans mais quand un train est plus blindé qu’un RER A en heure de pointe à la défense, quelle solution s’offre à vous ? On décide donc de gruger et de monter dans un wagon 2ème classe moins bondé (c’est mal, mais c’était ça ou rester sur le quai !), mais malgré tout il faut jouer des coudes pour se frayer un chemin à travers le peuple !

DSC04265    DSC04258

Le train est blindé, les gens se tiennent debout, il y a des ventilateurs au plafond, on roule les fenêtres et les portes grandes ouvertes, et des vendeurs ambulants passent de wagon en wagon avec des marchandises sur leur tête, presque insensibles au nombre de personnes qui se trouvent autour d’eux. C’est une expérience unique et très folklorique ! On a beaucoup aimé, surtout le moment où nous nous sommes retrouvés proches de la porte et avons pu nous assoir avec les pieds hors du train ! Inoubliable !

DSC04269     DSC04279

 

http://www.dailymotion.com/video/x18vjt9

Après toutes ces émotions, nous arrivons enfin à Galle. On ne se laisse pas tenter par un tuk tuk cette fois ci et on file direction la gare routière. On se rendra à  Unawatuna en bus local. Pour la première fois nous devons payer pour nos sacs à dos. Je ne sais pas si ça se fait régulièrement mais bon, on ne va pas batailler pour 30 roupies.. Un monsieur nous indique où nous arrêter, on le retrouvera le lendemain, sur la plage !

Une fois à Unawatuna, on se dit qu’il est temps de trouver une guesthouse, et on se prépare donc à la négociation car comme on nous l’a répété partout, le Sri Lanka c’est super cher ! Encore une fois, on a été bien surpris de trouver une guesthouse à 1500 roupies la nuit. La chambre a été refaite à neuf, le lit est d’un confort remarquable, la salle de bain est plus que propre, nous avons une petite terrasse avec lumière et fan, bref le top ! Notre plus belle chambre depuis le début de notre voyage en Asie.

DSC04458        DSC04460

En revanche sur Unawatuna, les prix de tous les petits restos sont plus chers que ceux que nous avons pu observer à Colombo. A nous de faire attention.

Unawatuna c’est une jolie plage, et c’est finalement très calme.

DSC04286

Je m’attendais à une foule pas possible, énormément de touristes, beaucoup de bruit, etc.On s’y sent bien, et on décide d’y rester un certain temps.

On visitera les alentours depuis notre point de chute comme ce temple Bouddhiste avec une magnifique vue sur la mer. C’est si agréable d’être dans une telle guesthouse !

DSC04331  DSC04341  DSC04348   DSC04362

Depuis que nous sommes arrivés nous avons déjà :

  • Fait une mini sortie snorkelling à Rock Islands (face à la plage) avec le monsieur rencontré dans le bus (Sunil).

DSC04291      DSC04294

  • visité le fort de Galle.

DSC04422     DSC04419      DSC04407     DSC04418

  • Eté chez le coiffeur.
  • Eté à Jungle Beach et fait du snorkelling sur la plage.

DSC04449

  • Vu des écureuils par dizaine dans des arbres, murets, fils électriques, ainsi qu’un gros singe qui narguait des chiens depuis un arbre.
  • Eté agacé par les hommes qui me prennent en photo ou me sifflent.
  • Vu un homme batailler avec une vache et un veau, en pleine rue.

DSC04440

  • Eu une sacrée frousse en croisant un serpent sur notre route en visitant un temple.
  • Eté à Weligama, plage réputée pour le surf où Jérémy a loué une planche pour quelques heures et où les vaches profitent du cadre idyllique.

DSC04452

 

Il nous reste encore quelques jours ici, pourvu que cette douceur de vivre continue.

0 Commentaires

Colombo, Sri Lanka

1  er jour au Sri Lanka : Colombo

Nous avons eu la chance de trouver un hôtel à 1500 roupies la nuit, même si pour ça on a dû passer par un tuk tuk… C’est toujours mieux que de dormir dans un hôtel à 3500 roupies. On est assez content parce que tout le monde nous a averti des prix exorbitants que l’on peut trouver au Sri Lanka et notamment à Colombo, donc commencer par une nuit à 8 euros c’est assez chouette !

Notre arrivée en ville a été un petit choc pour nous, du monde comme pas permis et une circulation à affoler un moine tibétain en pleine méditation ! Ce n’est pas peu dire ! On a cru mourir dans la navette entre l’aéroport et le centre-ville  mais ça n’était finalement rien comparé à notre aventure en Three Wheelers !

DSC04237

Le lendemain, après une nuit plutôt moyenne pour moi et assez bonne pour Jé, on file direction l’ambassade Indienne. Pour la première fois nous prenons le bus local, c’est exceptionnel, il y a de la musique hindie à fond les ballons, parfois une télé qui passe une comédie musicale à plein volume, c’est très folklorique ! Les bus roulent à pleine balle en ville, alors qu’il y a du monde absolument partout, ça klaxonne à tout va,  mais finalement tout ce bazar est plutôt bien organisé (une organisation toute Sri Lankaise bien sûr).

DSC04245        DSC04249

Après toutes ces émotions, nous voilà à la recherche de notre fameuse ambassade. On demande à de nombreux badauds, mais nous aurons à chaque fois des directions différentes, après avoir tourné trop longtemps à notre goût, on décide une fois de plus de faire appel à un tuk tuk. Il nous déposera devant une agence. Après réflexion on décide de rester à l’agence et de faire nos visas ici, on espère que tout se passera bien car on laisse nos passeports pendant un mois entier ! Il semble qu’on ne puisse pas obtenir un visa 6 mois multi entrée, on souhaiterait avoir minimum 3 mois car on a vraiment envie de découvrir ce si grand pays qu’est l’Inde !

 

Sinon petites choses insolites aperçues ici :

  • Un coiffeur  qui lavait la tête de son client dans la rue
  • Un vendeur qui nous a couru après une fois qu’on avait décidé de partir après avoir échoué dans notre négociation
  • Des bus, des taxis, des tuk tuks et des porteurs de charettes qui s’entrecroisent sur les routes, le tout dans un joyeux brouhaha (ils forment 3 et parfois 4 voies sur des routes qui ne comportent que 2 voies..)
  • Dans les restaurants pas de serviettes en papier, non non, du papier journal pour s’essuyer les mains et la bouche
  • Un restaurant ou le personnel ne parlait pas du tout anglais, et qui s’évertuait malgré nos protestations à nous servir à manger comme si on était des ogres ! On avait de quoi nourrir tout un bus de sumos affamés !
  • Le propriétaire de notre hôtel qui est allé chercher un homme à tout faire pour nous installer une prise électrique dans notre chambre (et hop que je prenne un fil dans la lampe néon, que je le relie avec un long câble qui a à son bout une prise électrique, et que je te laisse trainer cette prise le long du mur).
  • Un marché installé dans les rues, mais où les voitures passent encore. Chacun essaie de tracer son chemin à travers tous les stands, c’est suréaliste !
http://www.dailymotion.com/video/x18vjce

 

Bref tout ceci donne envie de poursuivre notre petite aventure au Sri Lanka !

 

0 Commentaires

Traversée de la Malaisie

Après Koh Lanta, il est temps pour nous d’entamer notre descente vers Kuala Lumpur, car nous prenons notre avion le 17 décembre à destination du Sri Lanka.

En Thaïlande tout était extrêmement facile, tout est fait pour les touristes. Il est très facile de prendre les transports en commun, tout le monde parle plus ou moins anglais, on peut louer des scooters à tous les coins de rue, et il y a de l’essence en bouteille dans tous les petits stands sur le bord de la route (soit tous les 5 mètres!).

La cuisine non piquante est tout à fait adaptée à nos palais occidentaux, et elle est délicieuse!

Notre arrivée en Malaisie s’effectuera par bateau. Nous sommes désormais à Pulau Langakawi, une petite île sur la côte ouest malaisienne.

A peine arrivés, premières difficultés! Il nous faut trouver un logement, et soit les guesthouses « petits budgets » sont complètes, soit c’est trop cher pour nous. A force de tourner avec nos sacs à dos, on finit par être crevés, et quelque peu découragés! Pauline reste alors avec tous les sacs pendant que Jérémy va faire le tour des guesthouses. Il se fera même prendre en scooter pour aller en visiter une.

Il trouvera finalement une guest pour un peu moins de 10€, ça peut sembler convenable, mais c’est vraiment notre limite maximum pour tout notre voyage! 7 ou 8€ étant l’idéal. Nous sommes situés près de la plage, la chambre est grande, mais la propreté et le confort sont plus que sommaires. Tant pis, nous ne sommes là que quelques nuits, et notre voyage on le vit plus à l’extérieur que dans notre chambre!

Alors déjà la plage. Elle est très grande, très jolie, on y observe de magnifiques couchés de soleil, et surtout on voit les avions atterrir et décoller à quelques dizaines de mètres au dessus de nos têtes. Il y en a très peu souvent donc ça ne dérange pas du tout, c’est au contraire très plaisant et impressionnant de les voir passer de si près!

On décide de louer un scooter (à un prix exorbitant comparé à la Thaïalande!) mais l’île est grande et il est plus facile de l’explorer ainsi. Nous irons nous baigner dans de superbes chutes d’eau et profiterons même de toboggans naturels. Bref on se rafraîchit tout en s’amusant, c’est génial.

DSC03816    DSC03836    

La montée pour accéder à ces fameuses chutes se fait par un escalier très raide, en pleine chaleur, il est donc nécessaire de faire des pauses régulièrement. Et les pauses, elles sont très agréables car nous sommes entourés de singes! Ils sont sympas à regarder avec toutes leurs acrobaties.

Après ces quelques moments de détente on explore l’île en long en large et en travers. Les routes sont magnifiques, on passe dans des montagnes d’un vert éclantant, la route serpente, on croise de nombreux animaux (aigles, singes, vaches, buffles, etc.), et on tombera finalement sur une plage déserte seulement habitée par des pécheurs. Le temps pour nous de tremper nos petits pieds et de faire des bolas, et on décide de retourner à notre guesthouse. 

DSC03842

Et la nourriture dans tout ça? Elle est bonne, et quelques fois épicée, nous qui ne sommes pas habitués à manger épicé ça nous fait tout drôle! On goûte pour la première fois au « roti », sorte de crêpe mais bien plus fine et tout aussi bonne, qui peut être servi nature, ou fourré avec des légumes, de la viande, des oeufs, etc. Il y a même des rotis sucrés pour le dessert, et le roti banane chocolat met tout le monde d’accord!

On commence à trouver beaucoup d’épices, du curry notamment.

Après ces quelques jours, on file dans la péninsule aux Cameron Highlands. Ces montagnes au centre de la péninsule malaisienne sont très connues pour les plantations de thé et la culture des fraises.

DSC03997    DSC04006

Il y a également beaucoup de randonnées à faire, mais il faut être prudent car les cartes ne sont pas du tout à jour, et il est très aisé de se perdre au milieu de la jungle!

Pendant notre séjour, la météo n’aura pas été très cordiale, mais il faut plus que de la pluie pour nous empêcher de sortir de notre chambre. Et puis un peu de fraîcheur après toutes ces îles, ça fait du bien.

Certaines randos sont plus sympas que d’autres, nous en avons fait une sous la pluie, en pleine jungle, et malgré nos nombreuses gamelles, cela reste un souvenir inoubliable! Des vues à couper le souffle, des singes dans les arbres, une végétation luxuriante, bref du bonheur pour nos petits yeux.

DSC03920 DSC03924  DSC03972

 On rentrera de ces randos tantôt par bus local, tantôt par stop.

Après avoir fait chauffer nos mollets, on retourne en ville à Ipoh.

Et cette ville, et bien elle est très grande, assez bruyante, il y fait très chaud, il y a peu d’air, et les hommes sont très intéressés par Pauline. Ils la suivent des yeux, la sifflent, tapent sur l’épaule de leur voisin pour leur montrer cette blonde qui s’est perdue dans ce quartier pas du tout touristique d’Ipoh. Bon une fois habitués, on s’y fait! Et puis Jérémy fait vite taire les plus entreprenants.

Ici, on visitera 2 temples qui ont la particularité d’être dans des grottes! Ils sont immenses, parfois kitschs, infestés de singes, et si vous n’avez jamais vu une grotte carrelée et bien ca vaut le coup d’oeil! C’est finalement assez joli et très surprenant.

Perak Tong

DSC04084 DSC04072 DSC04099   DSC04101    DSC04112

Sam Poh Tong

DSC04115 DSC04126  DSC04153      DSC04120

Notre périple en Malaisie se termine avec notre arrivée à Kuala Lumpur, et dans cette ville le vrai symbole ce sont les tours jumelles Petronas qui ont longtemps été les tours les plus hautes du monde (jusqu’en 2004).

DSC04188    DSC04215

Elles sont magnifiques, et encore plus le soir quand elles sont éclairées! Même Jérémy qui n’est pas très ville appréciera grandement ces 2 géantes.

Mais voilà la Malaisie c’est déjà terminée, et il temps pour nous de partir vers de nouveaux horizons.

Ici on retiendra particulièrement:

Les nombreux singes que l’on a croisé partout

Notre découverte des rottis

La rando sous la pluie aux Cameron Highlands

Les tours Petronas

Le nombre impressionnant de personnes qui nous ont demandé d’où nous venions et qui lorsque nous répondions France, nous répondaient qu’elles ne connaissaient pas ce pays

 

 

0 Commentaires

Un petit tour dans les îles thaïlandaises

Nous voici enfin sur le sol Asiatique, à Kuala Lumpur plus exactement!

Nous avions prévu de passer 3 semaines en Malaisie, mais c’était avant d’étudier la météo du pays… Et nous arrivons en plein pendant la mousson! Ca nous apprendra à vouloir partir trop à l’arrache.

Du coup on ne se laisse pas démotiver et on file sur Phuket, on commencera notre voyage les doigts de pied en éventail! Enfin les pieds palmés plus exactement.. Et oui maintenant que nous avons notre 1er niveau de plongée, on s’autorise des petits plaisirs, et aux alentours de Phuket, il y a une épave, le rêve de Jé est à portée de main!

DSC03538   DSC03534

On décide donc d’embarquer pour une journée en bateau avec 3 plongées de prévues. Chacune est différente et nous sommes ravis, malgré le gros coup de stress de Pauline lors de la plongée sur épave! Faut dire que nous n’avions jamais plongé aussi profond et que la visibilité n’était vraiment pas terrible (3 mètres).

A phuket on s’est aussi baignés dans les vagues,

DSC03460   DSC03472

on a fait un tour de scooter,

DSC03457

on a visité un temple,

DSC03493   DSC03475

on a été voir le big bouddha perché sur une colline,

DSC03527    DSC03518   DSC03511

on s’est fait masser, what else??

Des touristes en somme!

On s’est senti grand luxe après notre vie en van en Australie!

Phuket c’est déjà terminé et on file alors sur Koh Lanta.

DSC03558

Quelle différence avec Phuket!

C’est calme, les locaux sont beaucoup plus détendus, il y a moins de monde sur les plages, dans les guesthouses, dans les restaurants.. Une douceur de vivre remarquable!

Des plages sauvages tout au sud de l’île,

DSC03657

un parc national, des singes dans tous les arbres, des serpents, des éléphants…

DSC03613

On passera finalement sur Koh Lanta plus de jours que ce que nous avions imaginé.

Il faut dire qu’on a encore craqué pour faire de la plongée! Mais cette fois-ci cela vaut le coup, nous passons notre Advanced Open Water Diver.

DSC03580

Cela signifie que nous pourrons désormais plonger jusqu’à 40 mètres (mais 30 mètres reste la limite conseillée à ne pas dépasser).

DSC03622   DSC03644

DSC03629

Petite dédicasse à notre moniteur de plongée, Dominique et son école PBD (Palm Beach Diver).

Ce sont 5 plongées supplémentaires pour nous, nous sommes ravis!

 

0 Commentaires

Présentation rapide

Portrait chinois de Jérémy

Si j’étais un moyen de transport: Un tuk tuk sur ski
Si j’étais un superhéro: Spiderman
Si j’étais une forme géométrique: une forme bissextile
Si j’étais un type de musique: Rock’n Roll
Si j’étais un personnage de Star Wars: Maitre Yoda
Si j’étais une île: Une ïle flottante
Si j’étais un sport collectif: Le rugby
Si j’étais une invention: la machine à remonter le temps ou à voir le futur
Si j’étais un personnage de Friends: Joey
Si j’étais une épreuve de ski: Le skicross

Portrait chinois de Pauline

Si j’étais un voyage idéal: Une croisière de plongée aux Maldives
Si j’étais une lettre: un P
Si j’étais un bruit: Un prout
Si j’étais un parfum de macaron: Pistache
Si j’étais un film français: Nos jours heureux
Si j’étais une ville française: Annecy
Si j’étais une taille de vétements: 36 (le rêve!)
Si j’étais un héro littéraire: Harry Potter
Si j’étais une guerre: La guerre des boutons
Si j’étais un personnage de Friends: Rachel
Si j’étais mon plat préféré: Poulet à l’ananas de ma mère et croziflette de mon mec

0 Commentaires

Il était une fois, Pauline et Jérémy en Asie

Et voilà, avec la fin de notre aventure Australienne, commence le début d’une toute autre aventure en Asie. Celle-ci sera t-elle plus intense? plus riche? plus compliquée? plus effrayante? plus dépaysante? Nous ne le savons pas encore, mais avons hâte de le découvrir.

Ce voyage en Asie que nous avions prévu initialement de 6 mois, a été revu à la hausse. Nous y passerons finalement presque 1 an. Et oui nous qui avions prévu de rester un an en Australie avons décidé de raccourcir cette durée pour profiter plus pleinement de ce que l’Asie a à nous offrir.

Pourquoi se contenter d’un seul pays (certes immense) quand divers horizons s’offrent à vous? Parce qu’on s’y sent bien me direz vous. C’est justement peut-être ça le problème, l’Australie je ne m’y sentais pas si bien. J’ai adoré le centre rouge, et la saison d’hiver dans le New South Wales à  travailler en tant que monitrice de ski, mais j’ai été globalement déçue par la côte est.. En revanche Jérémy a beaucoup apprécié le voyage dans sa globalité, nos ressentis sur l’Australie sont assez différents! 

En tout cas nous étions d’accord sur un point: ça manque de dépaysement! 

L’année Australienne s’est donc transformée en 6 mois et l’Asie a vu nos 2 paires de fesses débarquer!

Qu’est ce qu’on attend de ce voyage?

Pauline:

J’ai toujours voulu voyager, et notamment en Asie, mais je ne suis pas une acharnée de voyage. Cette année et demi à l’étranger est pour moi comme une transition. Je pars en voyage pour ne penser qu’à moi, réaliser mon envie de découverte, suivre mes décisions (et éventuellement celles de Jé :-) ), aller dans les pays que je souhaite, faire les activités que je veux, et ne m’occuper de rien d’autre que de ma personne et de mon couple. C’est un voyage très égoiste, mais c’est ainsi que je compte le vivre car en rentrant, c’est un projet bien plus long qui m’attend. Celui de fonder une famille. Ce voyage c’est finalement la dernière chance avant un long moment de ne vivre que pour moi, sans avoir à me préoccuper de quiconque! 

C’est aussi un moyen de créer une relation unique avec Jérémy, vivre ensemble des expériences inoubliables qui j’espère ne feront que cimenter notre couple. Je nous imagine déjà raconter à nos enfants les mille périples que nous aurons affrontés!

C’est enfin une façon d’assouvir ma soif de découverte, de rencontres, d’émerveillements, de chocs culturels, et que sais-je d’autres?? 

A nous l’aventure!

Jérémy:

  •  je souhaite que ce voyage nous conduise  à travers différents horizons et différentes cultures,
  •  je souhaite connaitre d’avantage ma moitié (Pauline) dans ses bons comme ses mauvais côtés,
  •  je souhaite me connaitre encore plus, pouvoir surmonter les differentes épreuves que nous allons éventullement rencontrer et savoir comment nous  allons nous y prendre pour les surmonter,
  •  je souhaite faire ce que je veux où je veux et quand je veux
  •  je souhaite en prendre plein les yeux pour ensuite en avoir plein la tête,
  •  je souhaite avoir pleins d’histoires à raconter à nos proches et même à nos futurs bambins,

et tout ça je souhaite le faire en voyageant le plus simplement pour découvrir l’Asie comme si on y vivait (ou presque!)

L’Asie atitude, ca commence maintenant!

3 commentaires

Catch us if you can ... |
Ile de groix |
Lulu2lyon1voyageuse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | perfumes-baratos37
| AmericainWeekEnd
| Sudlocationvacance